Bilan

Les yachts se muent en bunkers des mers

Les chantiers navals ne savent plus qu’inventer pour plaire aux milliardaires: hélisurface pour deux appareils, coque à l’épreuve des bombes, système de défense antimissile...

  • Long de 50 mètres, le yacht «Bintador» est propulsé par un moteur hybride.

    Crédits: Dr
  • Un hélicoptère sur le pont avant permet de se rendre à terre par la voie des airs.

    Crédits: Dr

Bienvenue à bord! Au Yacht Show de Monaco de septembre dernier, le yacht Bintador accueillait les acquéreurs éventuels, mais surtout les visiteurs du plus grand salon du genre. Le Bintador est un yacht de 50 m, un bateau hybride propulsé par un moteur diesel capable de charger les batteries tout en naviguant. Né au chantier naval Tankoa à Gênes, il arbore un design italien, mais son propriétaire est un Français qui possède son brevet d’hélicoptère. Sur le pont avant trône une machine volante qui permet de se rendre à terre par la voie des airs. Madame en a supervisé l’aménagement: des œuvres d’art s’y logent jusque dans les escaliers. La tendance du marché actuel? Une aire de détente sur la plateforme arrière au niveau de la mer permet de se baigner, sans avoir à s’éloigner de son transat.

Contre les pirates

Due à la mégalomanie des richissimes propriétaires, la tendance impose des yachts toujours plus longs. La moyenne est de 50 m. Lors du premier Monaco Yacht Show en 1991, la longueur moyenne ne dépassait pas 31 m.

Parmi les plus longs d’un marché colossal où les émirs du Golfe et les oligarques russes font la course en tête, l’Azzam mesure 180 m de long, soit environ deux terrains de football. Le mégayacht à 600 millions de dollars appartient au président et fils du fondateur des Emirats arabes unis, le cheikh Khalifa ben Zayed, celui qui a donné son nom à la plus haute tour du monde à Dubaï.

Il est équipé de son propre système de défense antimissile et possède une suite présidentielle blindée. Conçu par le chantier Lürssen à Brême, ce yacht de 6 étages est propulsé par un moteur de 94 000 chevaux et peut atteindre la vitesse de 30 nœuds (55 km/h) avec des réservoirs d’un million de litres de contenance. L’Azzam peut héberger 36 invités et 60 membres d’équipage.

Pour des raisons fiscales, le plus grand yacht privé du monde est à louer, mais le prix n’est pas communiqué. Comme l’Eclipse de l’oligarque Roman Abramovitch, l’astuce permet d’éviter la fiscalité européenne, les yachts de location étant exonérés de l’impôt foncier! S’il n’est pas le plus long, il est le plus cher: l’Eclipse vaut 1,5 milliard de dollars. Le yacht de 163 m laisse tous ses concurrents loin de son sillage avec ses 25 suites, sa discothèque, ses deux piscines, son système de défense antimissile et son mini sous-marin.

Pour éloigner les pirates du golfe d’Aden qui patrouillent sur la voie maritime menant au canal de Suez, l’imagination des propriétaires n’a pas de frontière. Le Radiant qui a appartenu à un autre oligarque, Boris Berezovsky, est même équipé de canons à eau et de fusils laser pour faire déguerpir les assaillants. Quant au A, baptisé ainsi pour arriver en tête des registres maritimes, sa coque aux allures de sous-marin est à l’épreuve des bombes. C’est le plus gros yacht à voile du monde jamais construit. Le navire, imaginé par Philippe Starck avec ses mâts en carbone, appartient à l’oligarque biélorusse Andreï Melnichenko, propriétaire d’EuroChem, entreprise d’engrais basée à Zoug.

L’enjeu d’un coûteux divorce

Le Luna a été au cœur du divorce le plus coûteux de l’histoire britannique entre l’oligarque Farkhad Akhmedov et son ex-femme Tatiana. La Haute Cour britannique a finalement attribué le superyacht de 616 millions de dollars à cette dernière. Le navire de 115 m de long appartenait auparavant à Roman Abramovich, qui l’avait revendu à l’homme d’affaires azéri. On reste entre oligarques: le Dilbar est le superyacht d’Alicher Ousmanov. L’homme d’affaires ouzbek et président de la Fédération internationale d’escrime à Lausanne a fait fortune dans l’industrie métallurgique au travers de son conglomérat Metalloinvest. Il possède une chaîne de médias, dont le quotidien économique russe Kommersant.

A peine moins coûteux, le Serene a été construit pour le magnat russe de la vodka Yuri Scheffler. En 2015, le prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed ben Salmane, alias MBS, l’a racheté pour 562 millions de dollars. Le fameux tableau Salvator Mundi de Léonard de Vinci pourrait se trouver à bord. Il possède deux hélisurfaces, dont l’une avec hangar et un sous-marin permettant de descendre à 100 m de profondeur.

Quant au Dubaï, avec ses 162 m de long, c’est le troisième plus grand yacht privé du monde. Il a été construit en 2007 pour le cheikh Mohammed ben Rachid Al Maktoum, émir de Dubaï et premier ministre des Emirats arabes. Son intérieur est richement décoré de mosaïques faites main.

Posséder un superyacht est un «must» pour un superriche, mais il faut avoir aussi les reins supersolides. L’Octopus du cofondateur de Microsoft, Paul Allen (décédé en 2018), était régulièrement prêté à des œuvres de bienfaisance et à des organisations scientifiques pour des projets de recherche marine, mais son entretien est dispendieux. Equipé d’une piscine à fond de verre, d’un studio d’enregistrement et de deux héliports, il coûte la bagatelle de 384 000 dollars par semaine, soit 20 millions par an. Cela coûte supercher d’être superriche!

Oliver Grivat

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."