Aurore Amaudruz

EXPERTE EN ÉNERGIES RENOUVELABLES

Diplômée ingénieure en systèmes de communication de l’EPFL et expert CECB, Aurore détient aussi un postgrade de l’HEIG-VD dans les énergies renouvelables. Elle a développé son propre bureau d’ingénieurs, Amaudruz Energies SA, et s’est spécialisée dans les installations solaires photovoltaïques. Elle est aujourd’hui à la tête du département solaire qu’elle a fondé au sein de l’entreprise d’installations électriques, Amaudruz SA. Aurore organise et anime également depuis fin 2016 ses propres formations sur les thèmes liés aux installations solaires pour la communauté d’architectes et d’ingénieurs de l’Arc Lémanique.

Se regrouper pour mieux consommer son énergie solaire

Lorsqu'on parle aujourd'hui de panneaux solaires photovoltaïques, on y associe régulièrement les termes de consommation propre ou d'autoconsommation.

Mais qu’est-ce que la consommation propre concrètement ?

Cette notion a été explicitement évoquée dans la loi sur l’énergie depuis 2014. En effet, il a été rendu possible de produire de l'électricité sur son toit via une installation solaire photovoltaïque et de la consommer simultanément directement sur site. L’électricité ainsi consommée n’entraîne ni taxes, ni redevance de réseau. L’énergie solaire produite sur son propre toit devient donc plus avantageuse que celle achetée auprès du réseau.

Le temps de la revente de l’électricité à un prix avantageux est bel et bien révolu.

En effet, plus le bâtiment consomme de l’électricité produite sur place, plus l’installation solaire photovoltaïque deviendra rentable. Le comportement et les habitudes des propriétaires doivent également évoluer avec le solaire : lorsqu’il fait beau, c’est le moment idéal de lancer sa machine à laver qui fonctionnera sur l’énergie solaire et non plus la nuit comme nos parents nous l’avaient inculqué.

Mais ce n’est pas tout. Dès le 1er janvier 2018, le cadre législatif fait un nouveau pas en avant. Il prévoit de nouvelles réglementations concernant le regroupement de plusieurs consommateurs finaux dans le cadre de la consommation propre. On peut désormais se regrouper pour mieux consommer. On parle ici de Regroupement dans le cadre de la Consommation Propre ou RCP. Le principe reste le même, on se regroupe de manière à maximiser la consommation propre décrite plus haut.

Prenons l’exemple d’une PPE de plusieurs appartements. Il n’était en effet possible de ne consommer l’énergie solaire dans une PPE que sur un seul compteur jusqu’au 31 décembre 2017. Désormais, la PPE entière peut se regrouper derrière un même compteur pour bénéficier de l’énergie solaire.

En terme de financement, il est dans ce cas possible d’utiliser le fond de rénovation de l’immeuble ou pour les copropriétaires de co-investir sous forme de financement participatif.

Pour une installation solaire sur un immeuble locatif : le principe reste identique. Les locataires seront également regroupés derrière un même compteur (voir ci-dessous). Le propriétaire de l’immeuble revendra simplement l’énergie solaire produite sur son toit à ses locataires à un tarif préférentiel par rapport à celui du fournisseur d’énergie. Le propriétaire augmente ainsi le rendement de son installation tout en proposant à ses locataires une réduction sur leur facture d’électricité.

M. Julien Chevalley, directeur de l’entreprise Kenitex SA et propriétaire de l’immeuble commercial dans lequel est basé son entreprise, est un pionnier en matière de RCP. Il témoigne: « Au moment de rénover la toiture, c’était une évidence pour moi de profiter de l’orientation du bâtiment pour produire notre propre électricité et ainsi en faire profiter l’ensemble des occupants de l'immeuble ».

Cette semaine, l'État de Vaud a annoncé renforcer sa stratégie énergétique pour lutter contre le réchauffement climatique. Il a fixé deux objectifs à l'horizon 2050. L'un de ces objectifs est le suivant: Couvrir 50% des besoins énergétiques du canton par des ressources renouvelables. 

Ce sont non seulement les propriétaires mais également les architectes ou promoteurs immobiliers qui pourront faire la différence. En effet, ils sont à la base de ces projets et ils peuvent ainsi activement participer au développement durable de notre société. Une solution de regroupement sous la forme de RCP n'impliquera aucuns frais supplémentaires dans une nouvelle construction si elle est mise en place dès le début du projet. Des bureaux d'ingénieurs comme Amaudruz Energies SA sauront vous conseiller dans ces démarches.

Seul c'est bien, ensemble c'est mieux. Alors regroupons nous pour une Suisse plus verte. ABE

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."