Fioruccidavid

FONDATEUR DE LP3

David Fiorucci a occupé des postes de cadres supérieurs et de direction dans l’industrie, les entreprises de service, le service public et le domaine des finances. Il a plus de 25 ans d’expérience de conduite avec des teams de 5 à 50 personnes, ceci autant au sein de PME que de grandes entreprises nationales ou internationales. A l’aise avec une grande diversité culturelle, il a accompagné des mandats/projets/workshops dans différents pays : Suisse (trois régions linguistiques), France, Allemagne (Nord et Sud), Autriche. Ses axes sont la Transformation, le Leadership, le développement d’organisation, le développement du personnel, le développement durable, la gestion stratégique, l’animation et la formation. Au sein de Swiss Life Suisse, David Fiorucci a été, de janvier 2012 à juin 2016, membre de la direction, au siège de Zürich, responsable Learning & Development et a accompagné la Transformation. David Fiorucci est membre du conseil consultatif (Beirat) de l’association Suisse de formation pour les cadres (ASFC). Il a divers mandats d’enseignement au niveau supérieur (Diplôme fédéral RH, EMBA International Management and Leadership).

Les enseignements cachés du Virus Corona

Si je lis tous les messages que je reçois chaque jour en lien au Virus Corona, si j’écoute tous les commérages et les insinuations que certaines sources essaient d’implémenter, je vois le risque de paniquer effectivement augmenter et ressens une peur naître en moi. Peur pour ma famille, mes enfants, ma femme, ma mère de 80 ans, mes beaux-parents de 82 et 83 ans, mes amis, mes proches, mes clients, moi-même.

Alors je dis STOP. Je prends les choses en main, je réfléchis et je vois la situation sous un autre angle. Je fais ressortir les messages cachés du Virus Corona.

Ensemble contre le Virus

Crédits: David Fiorucci

Quels enseignements peut-on tirer de la situation actuelle que nous vivons de près ou de loin ?

Oui, la situation est délicate, critique.

Oui, il faut la prendre très au sérieux.

Oui, il faut faire attention.

Oui, les conséquences financières seront et sont souvent déjà désastreuses pour de nombreuses personnes et entreprises. Vous pouvez imaginer que moi-même et mon entreprise en sommes également directement touchés comme la plupart d’entre vous.

Une pensée toute particulière va au personnel des institutions de santé, tout niveau confondu. Ils subissent actuellement dans certaines régions ou pays des situations exceptionnellement difficiles. Nous devons faire de notre mieux pour les aider et éviter la surcharge. La panique et l’hystérie ne servent à rien.

Gardons la tête froide et cherchons des solutions, de nouvelles solutions. Changeons notre optique.

Ceci nous amène 6 enseignements essentiels qui, volontairement ou non, reprennent leur place dans notre quotidien. Que vous soyez à la maison avec votre famille, au travail avec vos collègues ou employés ou entre amis, ces enseignements prendront une nouvelle dimension.

Enseignement numéro 1 : se prendre le temps

Dans un monde en perpétuelle évolution où tout va de plus en plus vite et est de plus en plus complexe, nous sommes souvent pris par cette accélération et n’arrivons pas à nous arrêter. Comme un hamster dans sa roue, nous tournons et courrons.
Combien de fois, dans les formations que je donne, je mets l’accent sur le fait de se prendre le temps. Même ne serait-ce que 10 minutes, pour soi ou pour une autre personne. Le ralentissement qui résulte par les fermetures des magasins, des restaurants, des lieux de loisir nous permet de nous prendre le temps. Pour certains cela sera une chance, pour d’autres une nouvelle expérience. Ils seront perdus au début peut-être. A nous de les encourager et de les guider à y arriver, à savourer ce nouveau goût.

Enseignement numéro 2 : présence mentale (prise de conscience)

De telles situations font réfléchir. Elles font réfléchir à notre façon de vivre, à notre façon de consommer, à notre façon de communiquer. Depuis que la crise du Virus Corona est apparue, j’ai eu plus de discussion avec mes enfants. D’un côté, ils en ont marre que 80% des discussions tournent autour de ce thème, mais le fait est que nous avons plus discuté. Une telle situation unie et fait partager. Les échanges qui en résultent sont plus profonds encore et nous partageons nos peurs, nos réflexions, nos valeurs. Les médias sociaux sont évidemment présents, les téléphones portables sont un vecteur clé. Cependant, nous discutons plus. Et ceci également car nous sommes plus souvent ensemble dans la même pièce.

Enseignement numéro 3 : regain du respect à travers la distance sociale

Une des mesures les plus efficaces pour contrecarrer une épidémie est de garder une certaine distance, appelée distance sociale, avec des personnes à risque. Dans le cas du Virus Corona, ce sont les personnes de plus de 65 ans ou ayant des problèmes avérés de santé.
Pour moi, le fait d’avoir instauré cette règle de la distance sociale est un regain de respect. Les jeunes comprennent bien évidemment cette règle et la respectent, en fait ils montrent ainsi un respect aux personnes âgées et vice versa. Je trouve le thème du « reverse mentoring » excellent. En effet, autant un jeune peut apprendre d’une personne âgée, que vice-versa. Je le vois dans la relation de mes enfants avec leurs grands-parents (de Suisse allemande et des nonnis). Cette distance est pour protéger l’autre d’abord. C’est une marque de respect pour moi.
Etant d’origine italienne, je suis quelqu’un de tactile qui embrasse souvent et j’ai du apprendre à garder la distance. Ceci ne veut pas dire être distant ! On peut être très proche par son énergie et son respect, tout en gardant une certaine distance. A travers mon exemplarité et l’importance que je donne à l’autre, je lui montre à quel point cette personne est importante à mes yeux, que cela soit ma femme, mes enfants, ma mère ou mes clients.

Enseignement numéro 4 : discipline

Parmi les tendances que je perçois dans le monde économique des entreprises que j’accompagne ou dans ma vie privée avec mes enfants et amis, je constate que la discipline se perd.

La situation actuelle en lien au Virus, nous oblige à revenir à une discipline stricte, que cela soit pour l’hygiène, les contacts, les trajets ou les échanges.

Apprendre à nouveau à se laver les mains en est un exemple. Les circonstances font que nous le faisons. Là aussi je n’ai pas du insister. Les affiches et les vidéos sont présentes partout et certains de mes amis m’envoient des vidéos humoristiques qui renforcent ces réflexes. Moi-même j’ai dessiné une page de flip-chart pour mes séminaires avec ces règles. Ce que je constate est que, dans mon entourage, tous le font bien. La discipline est présente.

Enseignement numéro 5 : petits groupes (famille)

Le fait d’éviter les grandes manifestations, les grands groupes est selon moi également très positif. En effet, cela redonne l’importance des petits groupes de 3 à 8 personnes (taille de la famille comme je dis souvent). Pendant cette période délicate, j’ai décidé de faire les formations qu’avec de petits groupes dans des salles grandes, avec la place suffisante pour assurer la « distance sociale » requise. Une fois les règles clairement définies :

  • salutation par un geste des mains ( en les unissant devant sa poitrine et en se penchant en avant comme le font nos amis asiatiques)
  • lavage des mains (distributeur de désinfectant à disposition dans la salle)
  • matériel désinfecté (chaises, tables, classeurs désinfectés)
  • 1,5m à 2m entre chaque personne selon les consignes en vigueur
  • Places de parking à disposition
  • Etc. selon les besoins

Dans des petits groupes, les échanges sont plus intenses, les personnes en profitent plus et nous pouvons aller plus dans le détail des besoins individuels. De plus, il naît une force dans le groupe. Cette cohésion donne une force et donc une énergie au groupe. Comme dans une famille soudée, qui va se soutenir et s’entraider.

Ceci nous amène au dernier enseignement

Enseignement numéro 6 : entraide, la force du partenariat

Depuis la nuit des temps, quand des crises sont apparues, les êtres humains se sont entraidés. Et c’est justement ce qui nous rend nobles et humains. Regardez autour de vous et vous verrez que depuis quelques temps, les gens sont de plus en plus seuls. Que cela soient les personnes âgées, les dirigeants d’entreprises, vos collègues, vos amis, vous-même peut-être, la solitude est un des maux de notre société actuelle. Les médias sociaux et nos téléphones portables ne sont pas que des solutions, mais souvent même la cause de cette solitude.

Devant faire face à une crise sans précédents pour bien d’entre nous, la solidarité et l’entraide sont les leviers qui nous permettent de surmonter des situations très difficiles. Cette force du partenariat et de l’entraide est ce qui nous rend encore plus humains et frères les uns des autres. Seulement ensemble nous pouvons surmonter toutes les difficultés. Vous pouvez compter sur moi, comme ma femme, mes enfants, ma mère, ma famille, mes amis et mes clients.

Prenons l’exemple de ma mère de 80 ans. Cette situation et les contraintes qui en découlent pourraient la mettre encore plus dans l’isolement. Elle ne devrait plus se déplacer en transport public, plus aller dans les magasins et j’en passe. Mes enfants lui font les commissions et vont lui apporter les affaires à la maison. En gardant une distance sociale (respect), ils passent un moment avec elle. Moi je vais la voir régulièrement, prendre un café et parler avec elle. Hier nous sommes allés ensemble sur la tombe de mon père (en voiture), puis elle est rentrée à pied (45’ de marche). Arrivée à la maison elle m’a envoyé un sms pour me dire qu’elle était bien arrivée. Faisons ceci pour nos proches, mais également pour nos amis. Cette situation ne doit pas nous mettre plus dans l’isolement, mais au contraire nous réunir, nous renforcer, nous solidariser.

Il en va de même pour nos clients. Avec la distance sociale nécessaire et les règles convenues, nous pouvons trouver de nouvelles pistes pour nos échanges, nos développements, notre travail.

Et pour finir, une piste pour votre prochaine sortie (bouffée d’air).

Allez prendre l’air et vous balader en forêt avec un ami, un membre de votre famille. Prenez le temps. L’air frais est sain. En vous baladant, regardez le bord du chemin et si vous y découvrez des déchets (plastiques ou autres), ramassez-les, vous ferez ainsi un geste citoyen et contribuerez à un monde meilleur. Peut-être même que dans votre poche vous aurez préparé un sachet avec une ou plusieurs « bombes » à graines (petites boules de terre renfermant diverses graines/semences). Lors de votre promenade à l’endroit que vous considérerez comme propice, vous lancerez ces « bombes » dans la nature pour ainsi contribuer à la biodiversité. Les fleurs et couleurs qui en résulteront enrichiront les ballades d’autres personnes.

Amitié et restez sains !

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."