Amoiel Edouard2

Chroniqueur culinaire

Petit-fils de restaurateur, fils de marchand de vins, diplômé de l’Ecole Hôtelière de Lausanne, chroniqueur culinaire pour le journal Le Temps et pour mon site Amoiel.ch, épicurien, aussi gourmand que gourmet, hédoniste, poète… l’idée d’écrire sur la gastronomie m’est apparue comme une évidence.

Ma démarche est avant tout de mettre en valeur et de faire découvrir des chefs, des restaurateurs, des producteurs et des créateurs. qui se donnent corps et âme à leur métier.

Alors, rejoignez-moi dans cette aventure culinaire truffée de gourmandises, de surprises et de plaisirs.

Luna Park : L’attraction de la divergence !

Alors que certains pays européens reconfinent à tour de bras, Genève quant à elle, autorise l’installation de son habituel parc d’attraction en pleine crise sanitaire. Gare au scandale !

Crédits: © Oneisha Lee

Depuis quelques jours et à la surprise générale, la plaine de Plainpalais au cœur de la cité de Calvin, a revêtu son costume de fête en pleine crise sanitaire. Un pied de nez de trop à l’encontre du secteur de la restauration qui lui a l’obligation de rester fermé pour les raisons que nous connaissons tous. Alors que les restaurateurs sont dans l’incapacité de pratiquer leur profession, comment expliquer l’autorisation d’une telle manifestation ? Le Conseil d’État continue d’être à contre-courant de toute décision logique et consensuelle à l’encontre d’un secteur en pleine perdition. Une prise de position incompréhensible qui démontre une fois de plus l’isolement le plus total au sommet de l’état.

Injustice et absurdité

Fabian Affentranger, patron des restaurants Chez Calvin et l’Esquisse Grill & Bar, est consterné à la vue de la fête foraine installée en toute impunité alors que les terrasses de ses établissements demeurent cadenassées. «Des panneaux en plexiglass au traçage numérique en passant par le respect des normes sanitaires strictes, notre profession a tout accepté sans broncher. Et à la vue d’un si grand nombre participants et d’une telle concentration, c’est la goutte de trop»!

Terrasse Café
© Charles Loyer

A qui la faute? Les terrasses sont apparemment sous la juridiction fédérale et les décisions sont prises à Berne. Comment expliquer qu’un rassemblement humain d’une telle envergure puisse être autorisé à l’heure actuelle par le Conseil Fédéral ou le Conseil d’État. «Je trouve qu’il y a un réel manque de courage politique où tout le monde se renvoie la balle sans pour autant prendre de décision. Au bout d’un moment il faut que quelqu’un tape du poing sur la table. Certains corps de métier sont clairement plus favorisés que nous».

L’entrepreneur n’est pas vindicatif à l’encontre des forains ayant obtenu gain de cause mais en revanche il souhaite une autorisation commune incluant le monde de la restauration. «Je suis pour une réouverture totale avec un plan sanitaire strict à respecter. Comment peut-on expliquer que l’on est en sécurité au Luna Park et en grand danger à quatre sur une terrasse de restaurant? Franchement, de qui se moque-t-on»? 

Difficile de chiffrer le potentiel de transmission du virus au sein des allées de Plainpalais et des manèges mais le dommage est fait et la rupture entamée. Une fois de plus le Conseil d’État genevois fait preuve d’une incohérence flagrante en autorisant cette manifestation. Continuons d’attendre sans broncher que nos dirigeants fassent preuve de bon sens et peut-être qu’un jour nous pourrons sagement reprendre place à une terrasse de restaurant!

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."