Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Des fouilles ont permis la découverte d'un quartier d'artisans médiévaux à Coire

Des archéologues ont trouvé des débris permettant d'imaginer une activité au cours du XIe siècle. Il y a notamment là une matrice à imprimer des bijoux et objets religieux.

La matrice du haut Moyen Age.

Crédits: La Regione.

Bien sûr, il ne s’agit ici ni d’un palais assyrien, ni d’une tombe pharaonique, ni d’un site précolombien inconnu. Rien d’aussi vaste et prestigieux, mais nous sommes en Suisse. Tout près d’ici, donc. Et il y a tout de même eu un petit écho international. Les découvertes archéologiques dont je vais vous parler ont fait l’objet d’un article détaillé en italien dans le journal tessinois «La Regione». Celui-ci s’est vu répercuté en Italie par «Il Giornale dell’Arte». Il y a encore des gens qui font leur métier.

Nous sommes à Coire, qui reste une jolie ville ancienne, dont les origines remontent loin dans le temps. La preuve! Ce n’est pas la première fois que le Sennhof et le Karlihof font l’objet de fouilles. Il y avait eu là une campagne préventive très importante entre 1984 et 1990. Il s’agissait à l’époque de construire un abri culturel souterrain et, au niveau du sol, une nouvelle aile pour le pénitencier local. Avait à l’époque été mis au jour un cimetière. Celui-ci offrait la particularité de contenir des tombes allant de la fin de l’âge du bronze, autrement dit de la préhistoire, à l’époque moderne. Une occupation continue ayant traversé les siècles et les religions.

Travaux en cours

En mars 2020 a commencé un nouvelle série d’investigations. Le prétexte en était cette fois une nouvelle restructuration de la prison, qui doit décidément accueillir du monde. Les archéologues sont tombés sur les restes médiévaux d’un quartier d’artisans. Ils ont trouvé là des barres brutes de métal. Des pièces sculptées restées inachevées. Des fragments de verre. Et surtout une rare matrice permettant d’orner de différents motifs des objets religieux comme des bijoux. La chose serait très ancienne. Les experts parlent non pas du bas Moyen Age, mais d’une période se situant autour du XIe siècle. Tout n’est pas terminé. Le Service Archéologique des Grisons reste encore à l’œuvre. On verra pour la suite!

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."