Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

La FIAC parisienne connaîtra une édition virtuelle supplémentaire au mois de mars

Les FIAC Online Viewing Rooms se dérouleront sur le Net du 4 au 7 mars. Il y aura 208 galeries originaires de 28 pays et des cinq continents. Le grand jeu!

Yayoi Kusuma sur la place Vendôme. Une image de 2019.

Crédits: Photo Yayoi Kusama, Marc Domage, Courtesy Ota Fine Arts, David Zwirner et Victoria Miro

Il devrait bien sûr y avoir en octobre («si tout va bien», comme on s’empresse d’ajouter maintenant) une FIAC à Paris. La première depuis 2019, l’édition de 2020 ayant été déprogrammée à la dernière minute. Un peu tard même, selon l’avis général. Ce sera la 47e mouture, et la chose devrait se dérouler au tout nouveau Grand Palais Ephémère en construction sous la Tour Eiffel.

La manifestation pilotée par Jennifer Flay va cependant se doubler cette année d’une version numérique. Celle-ci ne sera pas simultanée avec l’événement automnal. Les FIAC Online Viewing Rooms se déploieront sur l’écran d’ordinateur du 4 au 7 mars. Il y aura là 208 galeries, originaires de 28 pays et des cinq continents. Une réunion devenue impossible en ce moment sur le plan concret. Chaque participant présentera entre cinq et dix pièces, ce qui reste bien moins que sur un vrai stand. Les œuvres seront accompagnées de documentations, voire de vidéos. Cela fera potentiellement beaucoup de travail pour les internautes. Des filtres leur permettront donc d’accéder très vite aux sections les intéressant le plus. Notez cependant qu’une section «Rencontre fortuite» a été prévue à leur intention. Laissons faire le hasard! "Blind Date". Une foire reste après tout faite pour amener des découvertes.

Une idée pérenne

Cette version «100 pour-cent en ligne» a été montée par la FIAC en collaboration avec Artlogic. Son but n’est pas palliatif. Ni éphémère. Il s’agit bien de pérenniser de cette manière les foires, salons et expositions. «Cela sera une nouvelle manière de permettre l’accession aux œuvres.» La chose ne devrait cependant pas exclure les manifestations réelles. Même si la presse nous prédit un monde merveilleux où tout serait virtuel (il suffit du reste de lire le site de «Bilan»), il y a chez beaucoup de gens un besoin refoulé de concret et d’échanges bien charnels. Certains marchands avouent du reste que l’intérêt pour les liens qu’ils envoient à longueur de journée tend en ce moment à s’émousser. Certains amateurs se retrouvent inondés. On verra ce qui se passera en octobre si la FIAC 47 se déroule pour de bon!

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."