Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

La foire Artparis repousse à son tour ses dates. Il n'y aura pas de printemps 2021!

Le salon devait inaugurer le Grand Palais Ephémère. C'est trop tôt pour une manifestation voulue très internationale. Rendez-vous en septembre!

L'affiche initialement prévue. On oublie!

Crédits: Artparis.

2021 ressemble à 2020. Pour le moment en pire. Mais chacun veut garder ses espoirs (et donc ses billes) pour la rentrée de septembre. Artparis vient ainsi d’annoncer à son tour un report. La 23e édition de la foire devait inaugurer du 8 au 11 avril le Grand Palais Ephémère, construit au pied de la Tour Eiffel pendant que le vrai Grand Palais se fait restaurer d’ici 2024 pour le coût pharamineux de 446 millions d’euros. Le salon n’aura pas lieu à ce moment-là, ce qui fait que le bâtiment provisoire imaginé par Jean-Michel Wilmotte s’ouvrira sur un vide abyssal.

Comme tout le monde, Artparis a donc reporté son calendrier à la rentée. Son directeur Guillaume Piens ne veut pas en faire «une foire au rabais». Il a de plus pour lui le fait que le salon s’est déroulé presque normalement en septembre dernier. De nouvelles dates se sont ainsi vue fixées du 9 au 12 septembre. Il devrait y avoir 141 exposants, dont 40 pour-cent de nouveaux-venus. La chose suppose une ouverture internationale, avec tous les problèmes sanitaires attenants. Mais il n’y a pas que cela. S’il n’y aura finalement pas de TEFAF reportée à septembre cette année (ce sera en fait pour 2022), Art/Basel a annoncé vouloir accueillir ses visiteurs du 21 au 26 septembre et Miart à Milan les siens du 16 au 19 septembre. Voilà qui fait un mois contemporain plutôt chargé, auquel il faut ajouter un Parcours des Mondes consacré aux arts extra-européens du 7 au 12 septembre. Le PAD et la FIAC se dérouleront eux normalement (je prends mes précautions) en octobre.

Un automne bien chargé

Voilà qui nous annonce un automne chargé. Trop. Il sera intéressant de voir qui vient, pour autant que les choses aient bien lieu. Et de découvrir quels sont les salons à succès, vu qu’il y en a comme on sait un peu beaucoup. La possibilité de dépenser son argent et le plaisir de se retrouver pour de vrai dans des stands l’emporteront-ils sur les craintes larvées et sur les habitudes finalement confortables pour certains de rester chez soi? Réponse quelque part fin octobre.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."