Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

La galerie Andata.Ritorno propose les sculptures en bois de Pierre-Alain Zuber

Le Valaisan a conçu des oeuvres tant pour les murs que pour le sol. Leurs formes sont dictées par des entailles dans la matière. Une réussite de plus pour Andata.

Deux des bas-reliefs de mélèze peints en rouge.

Crédits: Photo fournie par la galerie

Il en arrive à sa trois-centième je ne sais plus combien exposition. C’est une institution, bien plus efficace que certaines institutions genevoises. Encore faudrait-il une fois l’admettre. Du moins officiellement. Joseph Farine propose aujourd’hui Pierre-Alain Zuber à Andata.Ritorno. Il s’agit pour ce dernier d’une troisième fois, mais sur le très long terme. Le galeriste suit ses artistes, même si c’est parfois de loin. Entre-temps, Zuber a quitté l’enseignement à la HEAD genevoise. Comprenez par là qu’il a pris sa retraite. L’homme avoue avoir adoré travailler avec des élèves. Seulement voilà! Il a aujourd’hui 69 ans.

L'une des pièces proposés chez Joseph Farine. Photo DR.

Le Valaisan revient aujourd’hui avec ce qui se voit simplement qualifié d’«œuvres récentes». Voilà qui nous change des titres à la noix, en anglais si possible. Il s’agit en fait de sculptures en bois. Certaines, peintes d’un rouge brique s’harmonisant au mélèze, se voient proposées aux murs sous forme de bas-reliefs. Les autres occupent le sol, dont elles se soulèvent légèrement. Le travail de l’artiste consiste en effet à entailler la matière, avec des lignes parallèles de quelques centimètres. Ce séduisant travail de répétition suscite à la fois des rythmes et des tensions. Parfois dans deux sens différents, ces dernières! D’où ces ondulations qui donnent aux pièces un air sensuel et doux à la fois. S’il fallait que je classe Pierre-Alain Zuber parmi les sculpteurs genevois, je le mettrais à côté de Laurent de Pury et de Mireille Fulpius.

Une vaste installation

L’artiste et le galeriste ne se sont pas contentés de présenter des œuvres, même nouvelles. Ils ont su en créer une supplémentaire, l’exposition elle-même. Le visiteur a l’impression de se retrouver dans une vaste installation, réunissant les deux espaces d’Andata.Ritorno. Une réussite de plus. Il y a des gens qui les collectionnent, quand d’autres sont abonnés aux échecs. C’est comme ça.

Pratique

«Pierre-Alain Zuber, Œuvres récentes», Andata.Ritorno, 37 rue du Stand, Genève, jusqu’au 15 février. Tél. 078 882 84 39, site www.andataritornolab.ch Ouvert du mercredi au samedi de 14h à 18h.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."