Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Nomination, votation, déclaration. Le Musée du Grand Siècle va de l'avant à Saint-Cloud

Le nouveau Président exécutif des Hauts-de-Seine a confirmé la volonté politique de poursuivre l'entreprise. La donation de Pierre Rosenberg s'est concrétisée.

La Caserne Sully en front de Seine, non loin du parc de Saint-Cloud.

Crédits: DR.

Pour une fois, je serai bref. Je vous ai parlé à plusieurs occasions du projet de Musée du Grand Siècle, à aménager en bordure de Seine du côté de Saint-Cloud. La future institution, qui devrait ouvrir en 2025, abritera des collections données et des œuvres issues des réserves des grands musées n’ayant pas assez de place pour les exposer. On voyait vaste sous Louis XIV. La période couverte se montrerait en fait un peu plus large que des dates strictes. Elle irait en gros de1580 à 1720.

L’installation dans l’ancienne Caserne Sully de 1825-1827, acquise par le Département des Hauts-de-Seine en 2016, sera coûteuse. Cent millions d’euros. Il y a de nombreux travaux architecturaux, puis d’installation à prévoir. La mort subite de Patrick Devedjian, le 29 mars dernier, a suscité des interrogations sur l’avenir de la future institution, dont je m’étais fait l’écho. Malheur à moi! Nommé directeur, Alexandre Gady m’en a fait le reproche. Avec raison, semble-t-il. Dans un nouveau courriel, l’historien de l’art n’a que de bonnes nouvelles à communiquer. Tout d’abord, le Président exécutif du Département a un nouveau visage en la personne de Georges Siffredi, né en1956. L’homme a ensuite tout de suite voulu rassurer son monde. Il compte bien «poursuivre le projet de Musée du Grand Siècle» et en «maintenir les grands axes ainsi que le budget.» Voici pour le contenant.

Des milliers d'oeuvres

Pour ce qui est du contenu, l’Assemblée départementale a approuvé «à l’unanimité» le 6 juillet la donation de la collection Pierre Rosenberg. Le président honoraire du Louvre a acquis au fil des décennies des milliers d’œuvres, ainsi qu’une énorme documentation. L’ensemble devait au départ partir pour Les Andelys, ville natale de son idole Nicolas Poussin. Les choses n’ont pas pu se réaliser. C’est Saint-Cloud, plus proche et d’accès bien plus facile, qui a pris le relais. D’autres amateurs devraient suivre son exemple. Un ou deux noms circulent déjà.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."