Etienne Dumont

CRITIQUE D'ART

Né en 1948, Etienne Dumont a fait à Genève des études qui lui ont été peu utiles. Latin, grec, droit. Juriste raté, il a bifurqué vers le journalisme. Le plus souvent aux rubriques culturelles, il a travaillé de mars 1974 à mai 2013 à la "Tribune de Genève", en commençant par parler de cinéma. Sont ensuite venus les beaux-arts et les livres. A part ça, comme vous pouvez le voir, rien à signaler.

Oui c'est bien vrai! La foire contemporaine Artissima se déroule en ce moment à Turin

L'Italie rouvre non seulement ses musées, mais son marché interne. Trois musées accueillent jusqu'au 12 février 154 galeries vouées à la création contemporaine.

Une bande blanche pour annoncer que c'est bien vrai!

Crédits: Artissima, Turin 2021.

Je n’en croyais pas mes yeux. J’ai dû relire la nouvelle plusieurs fois. Puis vérifier attentivement sur le site. Eh bien oui! C’est vrai. La foire d’art contemporain Artissima se déroule bel et bien à Turin en ce moment. Elle a ouvert le 3 février pour se terminer le 12, la directrice Illaria Bonacossa ayant préféré étaler la manifestation afin d’éviter les foules. Il lui aussi fallu renoncer aux deux week-ends par prudence. Notons au passage qu’il n’y a aucune réservation obligatoire, avec nom, numéro de téléphone, adresse Internet et tutti quanti. Si les billets peuvent bien sûr se prendre en ligne, il y a tout bêtement une caisse aux trois entrées (1).

Pourquoi trois entrées? Très simple! Artissima se déroule sur trois sites. Je vous rassure tout de suite. Ils ne sont pas bien éloignés l’un de l’autre. En premier vient le Palazzo Madama, en plein milieu de la Piazza Castello. Je vous en ai parlé l’année dernière à propos de la rétrospective Andrea Mantegna. Vient ensuite le MAO, 12, corso San Domenico. L’acronyme, qui rappelle le prénom du «grand timonier» de la révolution chinoise, tombe bien. Il s’agit d’un Musée d’art oriental, que je ne connais pas. En troisième position vient le GAM, qui est une affreuse construction moderne (ou plutôt pseudo-moderne) logée 31, via Magenta. C’est du reste là un muée voué à l’art moderne, soit en Italie celui des XIXe, XXe et XXIe siècle.

Le choix de six commissaires

Les trois entités proposent chacune une partie des 154 galeries. Il s’agit là d’une sélection proposée par six commissaires, cinq femmes et un homme-potiche. En regardant de plus près, j’ai bien sûr noté l’importante participation transalpine. Mais il ne s’agit pas d’une foire nationale pour autant. Ont apparemment réussi à venir des firmes de Londres, Lisbonne, Berlin ou Zurich. Cela dit, elles feront sans doute leurs affaires. Il me semble qu’il n’y a eu aucune foire en «présentiel» depuis Artparis en septembre. Tout le monde ne s’est pas appauvri pendant la pandémie. Les riches ont en plus moins dépensé depuis un an. Le monde n’est-il pas merveilleux?

Encore fait-il pouvoir arriver jusqu’à Turin et y trouver un hôtel (il y en a déjà peu en temps normal)! Je vous donne tout de même les horaires et l’adresse du site. Notez que «Stasi (aucun rapport avec l’ancienne police est-allemande du même nom) Frenetica» n’est pas l’édition de 2021, prévue pour les 5, 6 et 7 novembre, mais celle de 2020 repoussée. Attention donc où vous cliquez après avoir tapé www.artissima.art/en/practical... Le «timing» maintenant! La foire se déroule les mardis, mercredi et jeudis de 11h à 19h et le vendredi de 11h à 20h.

(1) Il existe pour chaque musée un tarif combiné Artissima, plus les collections permanentes.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."