Mary Vacharidis

JOURNALISTE

Journaliste chez Bilan, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Les absurdités de la globalisation

Augmenter la production de consommables destinés à court terme à la poubelle n’a rien d’exemplaire

Commerce en ligne Des copies de baskets de marque à 1 franc. Des casques sans fil pour 17 francs. Basé à San Francisco, le portail Wish s’est donné la mission de livrer aux consommateurs du monde entier la marchandise produite à bas coût en Chine, aux prix chinois. Et ça marche. Selon «Forbes», ce modèle d’affaires a rendu milliardaire le fondateur de Wish, Peter Szulczewski (37 ans), un ancien de Google.

La société Wish est actuellement évaluée à près de 9 milliards de dollars.

En Suisse, c’est l’engouement. Les millennials commandent sur leur smartphone et accumulent les gadgets électroniques qui rendent l’âme après deux jours. Selon les estimations de la société Carpathia, citées par la «NZZ am Sonntag», Wish a réalisé l’année dernière en Suisse un chiffre d’affaires de 185 millions de francs, soit un bond de 55% en un an. La devise de l’entreprise: «Shopping made fun.» En clair, on n’achète pas parce que l’on a besoin de quelque chose, mais pour s’amuser.

Pour le dire avec tact, ce n’est pas comme ça que l’on va sauver les baleines. A l’heure d’une crise environnementale globale, augmenter la production de consommables destinés à court terme à la poubelle n’a rien d’exemplaire. Pas plus que de gaspiller des ressources à la fabrication d’articles inutiles qui vont ensuite sillonner le globe sur des cargos hyperpolluants. La globalisation a parfois des aspects complètement absurdes.

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."