RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin 2019.

L’exemple de Bagnes

Chaque habitant recevra deux chèques de 60 fr. à dépenser dans les commerces de la commune

Ainsi donc, la commune valaisanne de Bagnes (qui comprend principalement la station de Verbier) a franchi le pas: chacun de ses habitants s’apprête à recevoir la somme de 120 fr., sous la forme de deux chèques de 60 fr., à dépenser d’ici au 31 décembre 2020 dans les commerces de la commune. Il va de soi que cette mesure s’inscrit dans la lutte contre les effets néfastes de la pandémie sur la santé des PME. Comme cette commune comprend 8000 habitants, cela signifie que ce plan de soutien à la consommation lui reviendra à près d’un million de francs.

L’idée est très séduisante. En effet, ce ne sont pas les prêts cautionnés par la Confédération, même sans intérêts, qui vont permettre aux commerçants et autres indépendants de compenser le manque de chiffre d’affaires lié à l’interdiction de commercer ou de pratiquer. Comment s’y prendre pour encourager les citoyennes et citoyens de ce pays à retourner dès que possible consommer chez le commerçant de son village ou de son quartier? A ne rien tenter, nos autorités risquent de voir une cascade de faillites survenir d’ici à cet automne, ce qui signifie des baisses de recettes fiscales et une augmentation du nombre de personnes au chômage. Cela n’a rien d’une vue de l’esprit.

Entre la crainte d’attraper le Covid-19, les mesures de distances sociales qui vont limiter le fonctionnement de nombre d’entreprises et la baisse de pouvoir d’achat liée, entre autres, au recours massif au chômage partiel (et donc à des baisses de revenus), l’impact économique de la pandémie pourrait encore s’aggraver.

Un geste qui a du sens

Le processus de déconfinement progressif qui va démarrer dès le 11 mai pourrait s’accompagner d’une opération du type «monnaie hélicoptère» (lire l’éditorial du 18 septembre dernier), soit d’une distribution de cash à chaque citoyen. Outre la mesure prise par les autorités de Bagnes, rappelons que le secrétaire au Trésor américain, Steven Mnuchin, a annoncé le 17 mars le lancement d’une mesure identique. Si le Sénat valide celle-ci, chaque adulte américain devrait recevoir un chèque d’un peu plus de 1000 dollars et chaque enfant d’environ 500 dollars. L’idée est d’envoyer directement cet argent aux ménages plutôt que de leur accorder une baisse des charges ou un crédit d’impôt. Cette mesure devrait s’avérer plus efficace pour relancer la consommation.

En Suisse, comme dans le reste de l’Europe, si l’on veut à la fois soutenir les citoyens et les commerçants, une telle redistribution de chèques a du sens. Bien entendu, la mesure devrait être encore affinée afin de ne pas finir principalement dans les caisses des géants nationaux de la distribution, lesquels n’ont pas besoin de ce soutien. En attendant que la Confédération décide d’une telle mesure, il serait assez logique que d’autres communes suivent l’exemple de Bagnes, selon leurs moyens et le nombre de commerçants locaux. Il sera sans doute difficile à la Ville de Genève (environ 206 000 habitants) de verser 120 francs par habitant. Par contre, 100 francs par foyer fiscal, pourquoi pas? Idem pour les grandes villes romandes.

Et rien n’empêche que ce geste ne bénéficie qu’aux contribuables aux revenus inférieurs à un certain montant. Il s’agit là d’une mesure aussi exceptionnelle que la pandémie actuelle. On parle davantage d’un plan visant à éviter une multiplication des arcades vides que d’une pure dépense. N’en déplaise à certains, cette initiative n’aurait pas d’impact sur l’inflation. Merci au Conseil communal bagnard d’avoir osé!

Du même auteur

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."