Bilan

Backbone, le "Uber" des photographes, lève 5,5 millions de dollars

Facilitant la mise en relation entre photographes et entreprises, la start-up genevoise travaille avec des centaines de sociétés immobilières.

Federico Leis, Dorian de Vinck et Antoine Tomasini, les fondateurs de Backbone

Crédits: DR

La start-up genevoise Backbone a conçu une plateforme qui permet, en quelques clics, de trouver un photographe professionnel à proximité. La technologie permet aux sociétés immobilières de commander facilement des visuels, aussi bien des photos, des vidéos, des plans de sol, des prises de vue par drone ou des visites virtuelles. La start-up garantit une livraison des visuels dans les 48 heures après le shooting.

Backbone a annoncé mardi avoir bouclé un tour de financement de 5,5 millions de dollars pour poursuivre le développement de sa technologie et soutenir son expansion internationale. Cette levée de fonds a été menée par VR Ventures avec une participation des investisseurs existants Wingman Ventures et ACE & Company. EquityPitcher Ventures et TX Markets.

Backbone vise toute l'Europe

Grâce à son financement, la start-up, fondée en 2018, espère couvrir toute l’Europe d’ici la fin de 2022. Depuis sa création, elle a déjà convaincu une centaines de sociétés immobilières. Parmi les premiers clients de la start-up, on retrouve des plateformes web, à l’exemple d’Airbnb ou Uber Eats. Dès qu’un restaurateur ou le propriétaire d’un logement s’inscrit sur ces sites, il faut rapidement fournir des images. Et c’est là qu’intervient Backbone. Des sociétés immobilières, des organisateurs d’événements ou des places de marché mais aussi Christie’s ou McKinsey figurent parmi les clients de Backbone.

Telle Uber ou Airbnb, la start-up cherche-t-elle à disrupter le travail des photographes? «Nous voulons au contraire faciliter et augmenter leur niveau de vie. Par notre plateforme, ils accèdent à des nouveaux clients et évitent de perdre du temps dans les déplacements. De plus, ils n’ont plus besoin de se soucier de tâches administratives ou de la postproduction des shootings, affirme Dorian de Vinck qui a cofondé Backbone avec Antoine Tomasini et Federico Leis. Nous voulons les aider à optimiser leur temps.»

Si les appareils photo de smartphones offrent une qualité d’image toujours plus impressionnante, les clichés pris par un photographe professionnel restent une référence incontournable. “Des visuels de qualité permettent de vendre des propriétés 32% plus rapidement et à des prix plus élevés”, écrit la start-up dans un communiqué de presse. La pandémie a accéléré la transition numérique. La demande de visuels immobiliers est en plein essor, représentant un marché mondial de 30 milliards de dollars.



Bloch Ghislaine NB
Ghislaine Bloch

Journaliste

Lui écrire

Ghislaine Bloch a découvert le monde de la vidéo et du reportage dès son adolescence. Après l'obtention d'un master à la Faculté des Hautes Etudes Commerciales de l'Université de Lausanne, elle démarre sa carrière à L'Agefi où elle effectue son stage de journaliste. Puis elle rejoint le quotidien Le Temps en 2004 où elle se spécialise dans les sujets liés aux start-up, à l'innovation, aux PME et à la technologie. Des thématiques qu'elle continue de traiter chez Bilan depuis 2019.

Du même auteur:

ADC Therapeutics va entrer en Bourse
Andrea Pfeifer: AC Immune «mise surtout sur la prévention face à Alzheimer»

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."