Bilan

La plume qui intègre une montre

C’est une première. Caran d’Ache a présenté Timegraph. Quand la Haute Ecriture et la Haute horlogerie fusionnent.

Crédits: DR

On ne peut parler de retour aux sources. Fondée en 1915, sous une autre raison sociale, la future manufacture de haute écriture avait effectué une première incursion dans le monde horloger en 1982. Rien à voir avec le premier stylo plume présenté le 14 novembre chez Brachard.

A l’époque, il ne s’agissait pas de mouvements mécaniques. L’ambition était plutôt de se doter de quelques produits pour mieux pénétrer certains marchés, notamment asiatiques. Pendant des années, Caran d’Ache exposait à Baselworld aux côtés des marques horlogères. Récemment, la maison genevoise avait présenté le modèle d’écriture 1010 Timekeeper.

Aujourd’hui, Carole Hubscher-Clements, présidente du conseil d’administration, fait un pas supplémentaire. Représentant la 4 e génération aux commandes de Caran d’Ache, elle avait œuvré chez Swatch à Bienne sur le lancement de la gamme Calvin Klein avant de rejoindre l’entreprise familiale.

On parle d’un long travail qui a été effectué sur deux années avec Le Temps Manufacture SA (LTM) à Fleurier, et son COO Christophe Lüthi. Timegraph est doté d’une réserve de marche de 40h. Ultraplat et miniaturisé, le mouvement horloger est niché dans le manche de ce stylo plume. La pièce n’est disponible que sur demande. Présentée, telle une montre, dans un écrin raffiné en bois laqué noir, Timegraph se prête à plusieurs types de personnalisation: l’émaillage, le sertissage ou encore la gravure miniature.

LTM SA emploie environ 85 personnes sur ses deux sites de Couvet et Fleurier. Indépendante, elle œuvre pour une vingtaine de marques prestigieuses. De son côté, sise à Thônex (bien que son déménagement à Bernex soit confirmé d’ici quelques années), Caran d’Ache reste également une société en mains familiales. A l’image de la maison horlogère Raymond Weil, elle multiplie les séries limitées et les partenariats.

On se souvient des stylos de la collection 849 aux couleurs du célèbre styliste Paul Smith, plus récemment du partenariat avec le Comité international de la Croix-Rouge pour venir en aide aux victimes du conflit syrien à l’aide d’un stylo en édition limitée. Caran d'Ache s'était allié aux super-héros de la Justice League pour concevoir des instruments d'écriture de légende.

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin de cette année.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."