Bilan

Veuve-Clicquot: «Une maison aux valeurs festives et originales»

Le 4 novembre, la maison de champagne Veuve-Clicquot était présente au Salon du Champagne de Genève. Entretien avec Loys Vallon de Testa, brand manager pour plusieurs maisons de champagne du groupe LVMH en Suisse.
  • Crédits: Wiine.me
  • Crédits: Wiine.me
  • Crédits: Wiine.me

Parlez-nous un peu de l’histoire de la maison, de ses valeurs…

La maison a été fondée en 1772 à Reims par Philippe Clicquot. Son fils décédé très jeune, c’est sa veuve, Barbe Nicole, qui reprend le domaine à l’âge de 27 ans, en 1805, et le renomme Veuve-Clicquot. A l’époque, c’est extrêmement rare de voir une femme cheffe d’entreprise, encore plus dans un vignoble. Aujourd’hui encore, la maison a hérité de cette audace.

Mme Clicquot a par ailleurs créé en 1818 le premier rosé d’assemblage. A l’époque, les vignobles se contentent d’ajouter des jus de baies de sureau pour donner aux rosés leur robe. Mme Clicquot met au point un assemblage précis de vins blancs et rouges et crée le premier millésime de vin de Champagne. La maison conçoit également les premières tables de remuage, qui permettent d’ôter en douceur le dépôt qui rend les vins blancs troubles. Et surtout, Mme Clicquot lance un grand coup marketing en créant sa fameuse étiquette jaune. C’était la seule à proposer une étiquette de couleur à l’époque !

Aujourd’hui, Veuve-Clicquot est un champagne de gastronomie qui s’associe bien avec de nombreux plats. La maison est proche du milieu de la fête, des pique-niques et des événements sportifs. En un mot, une population citadine, atypique et originale.

Nous récompensons également les femmes entrepreneures, que ce soit en partenariat avec Michelin comme cette année ou dans le cadre de notre Business Women Award, qui sera décerné à Zürich.

Vous vous souvenez de votre premier verre de Champagne?

Houlà! Alors, pas du premier, mais en revanche, une dégustation m’a marqué en particulier. J’ai goûté un Krug et un Dom Pérignon le même jour. Et comme on dit: «on se souvient toujours de son premier verre de Krug!» J’ai bu en quinze minutes les deux meilleures cuvées du monde!

De manière générale, j’ai toujours eu un faible pour le champagne. C’est un terroir exceptionnel, avec un vrai travail qualitatif et les meilleurs œnologues. Et surtout, c’est un vin qui s’est adapté au monde et à la consommation. Comme disait Dom Pérignon: «Faire le meilleur vin du monde». Et c’est le meilleur pour moi !

Un mot sur votre venue au Salon du Champagne de Genève?

L’œnologue de la maison était avec nous sur place. Il travaille depuis vingt ans chez Veuve-Clicquot et est à l’origine de nombreux produits. Nous avons bien sûr présenté nos classiques: brut carte jaune, rosé, mais aussi notre millésime 2006 de La Grande Dame. C’est une cuvée qui existe depuis 1972, nommée d’après Mme Clicquot et vinifiée à partir de huit grands crus. Notre œnologue a également animé une Master Class avec plus de détails sur nos produits et une dégustation.

Retrouvez les vins de la maison Veuve-Clicquot sur le site Wiine.me 

Article sponsorisé par

Les derniers Articles Vin & Gastronomie

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."